06/02/2006

QU EST CE QUE LA DYSPRAXIE ?

 

C'est un enfant anormalement maladroit qui ne peut organiser les gestes que pourtant il conçoit bien et dont toutes les réalisations motrices ou graphiques sont médiocres, informes, brouillonnes.

 

- Il n'aime pas jouer aux légos, clippos, puzzles ou divers jeux de construction où il se révèle totalement imcompétent ; il doit être aidé pour s'habiller bien au dela de l'âge normal, et de même , lors des repas, car il ne sait pas se couper la viande et mange particulièrement salement ; tout ce qu'il touche tombe, se casse, se chiffonne , se tache , se déchire .....

 

-Le retard graphique (dysgraphie) est constant, important, durable, constituant une gène scolaire importante, en dépit de progrés notables avec le temps (mais toujours insuffisants) : les dessins sont pauvres, souvent qualifiés ( à tord) d'immatures ; il ne peut réaliser les figures attendues en fonction de son âge ( il ne fait pas le rond vers deux ans, la croix vers trois ans, le carré vers quatre ans et le triangle vers cinq ans)  ; c'est avec retard qu'il apprend à écrire son prénom et il préfère longtemps les majuscules d'imprimerie ou les lettres baton révélant des difficultés majeures pour accéder aux cursives (anglaises, écriture liée). Le graphisme manuel est lent, malhabile, grossier, plus ou moins lisible (voire illisible) . Quand il doit souligner ou entourer, il rature, ou biffe. Ses cahiers sont sales, brouillons, mal tenus, chiffonnés.

Il ne sait pas utiliser une règle, ni des ciseaux, ni une gomme....et encore moins une équerre ou un compas.

 

MAIS

* Cest un enfant vif, curieux, intelligent et beau parleur.

* Il aime participer aux conversations des 'grands', adore les récits et histoires, connaît beaucoup de choses et a une culture générale étendue.

* Il a une excellente mémoire, apprend avec plaisir et efficacité!

 

Les dyspraxiques sont des anomalies de la planification et de l'automatisation des gestes volontaires.

 

Indépendamment de la commande motrice proprement dite qui est préservée (absence de paralysie), la réalisation de chacun de nos gestes nécessite la coordination de nombreux facteurs : régulation posturale, modulation des contractions et décontrations des différents groupes musculaires concernés, controle de la directionnalité, de l'amplitude et de la force, etc........

La gestion  coordonnée et automatique de tous ces aspects temporels et spatiaux fait normalement l'objet d'une pré-programmation cérébrale - d'une planification globale - qui seule permet la réalisation précise , harmonieuse et efficace du geste !

 

EN CAS DE DYSPRAXIE

- Les gestes sont lents et maladroits ; c'est souvent la composante spatiale de l'organisation de l'organisation gestuelle du geste qui est perturbée.

- La réalisation des gestes est fluctuante d'un essai à l'autre, allant de la réussite occasionnelle et non reproductible à toutes formes d'échecs.

 

-L'enfant progresse avec le temps (l'entrainement, les rééducations) , mais il ne normalise jamais sa performance. En particulier, le geste ne s'automatise jamais  nécessitant toujours un controle volontaire extremement couteux sur le plan attentionnel, générant une fatigue anormale, souvent méconnue.

 

La plupart des dyspraxiques s'accompagnent de troubles de la structuration de certaines notions spatiales : l'enfant a des difficultés à se repérer sur la page, à s orienter dans les tableaux, les repères de points ou les quadrillages, les obliques, les cartes de géographie, à situer les uns par rapport aux autres l'emplacement des differents éléments d'un schéma, d'un puzzle, d'une figure géométrique.

 

Y A T IL UN TRAITEMENT ?

On peut améliorer grandement les symptomes dont souffre l'enfant par la prescription de rééducations spécialisées (ergothérapie, psychomotricité).

Simultanément, on peut éviter (ou limiter, les difficultés scolaires par la mise en place d'adaptations particulières et le recours à des aides techniques (ordinateur).

L'efficacité des moyens mis en oeuvre dépend de la précocité du diagnostic et de la bonne coordination entre les divers intervenants (rééducateurs, pédagogues, parents) , de la cohérence des aides proposées.

 

EST CE UN TROUBLE RARE ET MECONNU ?

En fait il s'agit surtout d'une pathologie méconnue dont le symptomes sont banalisés, (on pense que l'enfant n'est pas motivé , qu'il s'applique pas) ou interprétés à tord dans un autre cadre ( par exemple, dans le cadre de la déficience mentale ou de troubles du comportement de nature psycho-affectifs)

 

La dyspraxie , si elle est intense peut constituer un réel handicap..............

 

vous pouvez retrouvez la suite de cet article

http://www.coridys.asso.fr/pages/Aide-enfants/mazeau.html

 

Ma fille est aussi dyspraxique et croyez moi ce n'est pas si facile que ca !!!

tous les jours elle casse ou renverse quelque chose ne sait toujours pas s'habiller et mange avec les doigts et j'ai beau etre sans arret derrière elle pour essayer de la faire progresser mais elle n'apprend rien de ses erreurs!

 

sa maladresse est absolument démesurée et ne sait pas encore a huit ans se laver seule ou bien tout simplement s'essuyer toute seule aux toilettes ! c'est comme si j'avais a m'occuper d'un grand bébé et parfois croyez moi c'est lourd !!!!

 

j'espere que j'aurai contribuer a vous faire connaitre mieux  ce trouble !!

 

tendrement, fanidole

 

18:33 Écrit par CELINE DURAND alais FANIDOLE | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Commentaires

slt Super ton blog!! Continue comme ça, je reviendrai. A+

Écrit par : J-Jacques | 06/02/2006

salut toi un petit coucou... bisous a toi et a la petite...

Écrit par : stephanie | 06/02/2006

Encore une fois une excellente explication.
Quel force au quotidien,quand j'ai rajouter ton blogs sur le miens j'ai écrit":blog d'une mère courage"Je vois que j'ai eu raison.
Amitié sincère.

Écrit par : Serge | 06/02/2006

bonjour Fanidole J'ai lu ton comm. chez Les Dragons.j'ai lu ton blog,il m'a ému.Sois assurée de ma sympathie la plus profonde et de mes visites régulières.
Je me permets un bisou à vous deux.

Écrit par : DUKE | 07/02/2006

Courage!!! Voilà tout ce que je peux te dire pour l'instant car toutes ces nouvelles m'ont toutes chamboulées!!!
Et du courage il va t'en falloir,et je vais essayer d'ici à Bruxelles t'en envoyer des tonnes!!!
J'espere que cela marchera!
J'ai su chiper un livre magique de Deedee(alias Josephine)alors je vais me concentrer...
Attention,je me lance,...
Abracadabra,je te lance tout le courage du monde!!!
Tu peux t'assurer de mon soutien dans cette lourde épreuve!!!
Avec toute ma sympathie
Bisous
mamachoupette

Écrit par : mamachoupette | 07/02/2006

dyspraxie bonjour à toi,j'ai déouvert moi aussi que l'enfant dont j'ai la charge, est atteind de dyspraxie,je dois dire que j'y ai trouvé un "soulagement" à mettre un mot sur toutes ses maladresses, il a 7 ans et a recommencé sa troisième gardienne, maintenant je me bat pour que l'institution où je travaille ne le mette pas dans une école spéciale, et pouvoir trouvé des thérapeutes adéquoi.Ma recherche actuelle est surtout basé sur une association de parents d'enfants dyspraxiques en belgique, et là ce n'est pas gagné, j'espère par ton aide que je trouverai cette association, qui elle saura m'orienter plus clairement sur les démarches à suivre par la suite.
Je te souhaite malgré toute la force qu'il faut pour aider ta fille, beaucoup de bonheurs ensemble.Car CE Sont de super enfants très attachant.

Écrit par : marie-louise | 29/04/2008

Bonjour!! Moi aussi je suis dyspraxique tous les jours c'est pas facile de faire connaître nos problèmes.
Et surtout d'être cru!!

Par exemple : j'ai fais un stage de secretariat ( je suis en bac pro secrétariat) les gens qui me donner des missions croyaient que je n'écouter pas ce qu'ils disaient alors que c'est juste que j'arriver pas à tout retenir.

J'ai du subir plusieurs beuglantes à causes de ça...
Je me douter bien qu'il fallait que je le dise à l'entreprise mais c'est pas facile déjà en soi de s'accepter en tant que dyspraxique...et pour en parler c'est encore plus dur...

J'ai fais beaucoup d'efforts comme tous les dyspraxiques peu-être dont beaucoup ont été invisibles pour les autres...mais j'en fais vraiment je suis dépassé , étonné de moi même de mes progrès!!

Et mon tuteur à eu le culot de dire à ma prof que je n'avais fais aucun d'effort depuis la première fois où elle est venu me noter.
J'ai cru que j'allais pleurer grrr si j'aurais fais entendre mon désaccord je n'aurais pas pu me retenir de l'insulté!!

Je précise qu'il savait que j'avais des problèmes!!

Merci pour ta motivation à faire connaître la dyspraxie!!
Bon courage avec ta fille , il faut souligner ses efforts même si ils sont vain...même si tu le fait déjà sûrrement je sais que déjà moi ça me motive.

bonne soirée.






Écrit par : Dyspraxique26 | 03/07/2008

bonsoir je viens d'apprendre que mon petit garcon de six ans n'est pas tres malchanceux qu'il n'a pas le comportement d'un poisson rouge que ce n'est pas un jeu pour nous rendre fous que simplement il souffre de dyspraxie et autres malgres tout c'est la terre qui s'arrete de tourner!!!bonne chance a vous deux et pleins de bisous;)

Écrit par : lounasi | 01/08/2008

sos !!! Nous venons tout juste de découvrir que notre fille Marine est dyspraxique.
Elle a 18 ans et depuis 18 ans nous cherchons à comprendre ce qui "ne va pas" chez notre Marine...
Tous les symptomes décris dans les différents articles que nous avons pu lire sur le sujet correspondent parfaitement à son cas ! Pour nous c'est un réel soulagement ! Nous pouvons enfin mettre un nom sur "le problème" de notre fille !
Aucun psychologue, pédopsychiatre, instit, prof, éducateur n'a trouvé le moyen de diagnostiquer cette "maladie fantôme".
Aujourd'hui, j'ai deux questions :
A qui devons nous nous adresser, sachant que nous demeurons à Souillac dans le Lot (France)? Par quoi devons nous commencer ?
Existe-t-il des forums sur lequel notre fille puisse dialoguer avec des jeunes de son age qui connaissent le même malaise ? Elle n'a pratiquement pas d'amis, très peu de vie sociale, son adolescence se prolonge et bien sur, pas de petit copain... en plus, elle vient de perdre son premier emploi après seulement 15 jours ... Elle est pourtant titulaire d'un BEP service à la personne très durement acquis ! Elle a beau être "endurcie" par toutes les épreuves qu'elle a du traverser, elle commence sérieusement à se décourager .... et on la comprend !
Merci pour votre site, aidez nous s'il vous plait, pour nous et surtout pour elle c'est une nouvelle vie qui commence !

Maurice, Claire et Marine ANTHEAUME

Écrit par : ANTHEAUME | 08/10/2008

Nous venons tout juste de découvrir que notre fille Marine est dyspraxique.
Elle a 18 ans et depuis 18 ans nous cherchons à comprendre ce qui "ne va pas" chez notre Marine...
Tous les symptomes décris dans les différents articles que nous avons pu lire sur le sujet correspondent parfaitement à son cas ! Pour nous c'est un réel soulagement ! Nous pouvons enfin mettre un nom sur "le problème" de notre fille !
Aucun psychologue, pédopsychiatre, instit, prof, éducateur n'a trouvé le moyen de diagnostiquer cette "maladie fantôme".
Aujourd'hui, j'ai deux questions :
A qui devons nous nous adresser, sachant que nous demeurons à Souillac dans le Lot (France)? Par quoi devons nous commencer ?
Existe-t-il des forums sur lequel notre fille puisse dialoguer avec des jeunes de son age qui connaissent le même malaise ? Elle n'a pratiquement pas d'amis, très peu de vie sociale, son adolescence se prolonge et bien sur, pas de petit copain... en plus, elle vient de perdre son premier emploi après seulement 15 jours ... Elle est pourtant titulaire d'un BEP service à la personne très durement acquis ! Elle a beau être "endurcie" par toutes les épreuves qu'elle a du traverser, elle commence sérieusement à se décourager .... et on la comprend !
Merci pour votre site, aidez nous s'il vous plait, pour nous et surtout pour elle c'est une nouvelle vie qui commence !

Maurice, Claire et Marine ANTHEAUME

Écrit par : ANTHEAUME Maurice | 08/10/2008

pourquoi? Ma fille a 13 ans, par hazard j'ai regardé une émission tv sur une chaîne française et c'est un coup de massue! Ma fille a été vue par une logopède: ce n'est pas de la dyslexie ni de la dysorthographie madame... Merci d'être venue! Un psychologue pour qui ma fille va très bien pas de soucis! une équipe scolaire qui ne connait pas le sujet et durant 6 ans la réprimande pour son orthographe, son manque de soin, sa fénéantise, sa lenteur, sa maladresse. Et tout d'un coup a l'écran, le mot dyspraxie, les symptômes, l'aide requise, de l'espoir pour une enfant qui en a bavé durant des années. Juste quelques mots: incompréhension, espoir, soulagement, gratitude envres les témoignages reçus comme une libération d'un poids innommé!

Écrit par : Nele | 13/10/2008

Je retrouve ma fille de 7 ans donc je pense qu'elle souffre de dyspraxie mais que faire... où aller ????
En tous cas bravo pour ton blog

Écrit par : sam | 27/11/2008

comme toi!! Je m'adresse à NELE! mon fils a 11 ans est viens d'etre detecté dyspraxique! je suis toujours dans la bagarre!Il a vécu la meme chose que ta fille!
aujourd'hui, c'est un petit garcon isolé!
il passe son temps au cdi, seul!car il est en 6eme!
j'aimerais discuter avec toi, car mardi 9 decembre, on doit aller chercher les resultats de l'irm!
voilà! bon courage et à bientot j'espere!

Écrit par : lienhardt | 06/12/2008

Je suis dyspraxique comme tout le monde chez moi Bonjour, Je suis dyspraxique et dyslexique comme mon fils mon père ma soeur mon neveu ...
Chez moi cela n'a pas été décelé étant donné que j'étais très brillante à l'école et que j'employais tous les stratagèmes pour ne rien montré mais quand j'ai voulu passer mon permis cela a été une véritable catastrophe et une grande humiliation car un enfant dyspraxique passe encore mais une femme adulte alors là , c'est vraiment une idiote. Juste pour dire que les enfants dyspraxiques deviennent des adultes dyspraxiques et que pour ma part c'est un vrai avantage car nous développons notre immagination et notre créativité pour éviter les pièges ...
C'est ce que j'essaye d'apprendre à mon fils dont la dyspraxie est plus importante encore.
Il faut rester positif, gai et heureux dans notre différence. PS j'ai 42 ans

Écrit par : dominique | 26/12/2008

bravo mère courage bravo pour ton blog, moi j'ai un petit garçon de 10 ans qui est dispraxique aussi, il a fallu se battre pour le faire scolariser en école normale, même aller devant le tribunal des enfants handicapés (!!!) mais résultat, il est en CM1 et ça va a peu prés...
Courage... Je reviendrai sur ton site bientôt...
bises SANDRINE

Écrit par : sandrine | 24/02/2009

dispraxie bucco faciale ma petite emma de 10 ans est dispraxique, mais c ma poulette a moi! avec toutes les complications qui vont avec mais le pire c de ne pas la comprendre car elle parle peut ou pas avec des phrase non finis et ou des mots, en classe clis1 elle fait des efforts, contiente de son handicap elle essaie, je l'aime et c tout alors je le lui dit chaque jours et chaque jours elle me repond pas grave maman c ok ! bon courrage a toutes et ecrivez moi svp parce que je me sent parfois tellement seule!

Écrit par : tinousp | 02/04/2009

aidez nous s v p merci d'avance mon fils de 19 ans à depuis la naissance des gros problèmes général et on viens de comprendre que c'est la dyspraxie .maladroit ,lent , ne range riens , distrait et surtout n'arrive pas à trouver du travail.peux t-on reconnaitre la dyspraxie comme un handicap ? merci de me répondre :pas.maurin@orange.fr

Écrit par : maurin | 26/10/2009

Les commentaires sont fermés.