06/11/2007

vivons intensement tout ce que nous avons a vivre

Parce qu'on vient de loin
Imprimer la chanson Parce qu'on vient de loin de Corneille à partir d'une fenêtre en mode texte et sans publicité  :-) 
 
 


1z6rw8ae

Nous sommes nos propres pères
Si jeunes et pourtant si vieux, ça me fait penser, tu sais
Nous sommes nos propres mères
Si jeunes et si sérieux, mais ça va changer
On passe le temps à faire des plans pour le lendemain
Pendant que le beau temps passe et nous laisse vide et incertain
On perd trop de temps à suer et s'écorcher les mains
A quoi ça sert si on n'est pas sûr de voir demain
A rien

{Refrain:}
Alors on vit chaque jour comme le dernier
Et vous feriez pareil si seulement vous saviez
Combien de fois la fin du monde nous a frôlés
Alors on vit chaque jour comme le dernier
Parce qu'on vient de loin

Quand les temps sont durs
On se dit : "Pire que notre histoire n'existe pas"
Et quand l'hiver perdure
On se dit simplement que la chaleur nous reviendra
Et c'est facile comme ça
Jour après jour
On voit combien tout est éphèmere
Alors même en amour
J'aimerai chaque reine
Comme si c'était la dernière
L'air est trop lourd
Quand on ne vit que sur des prières
Moi je savoure chaque instant
Bien avant que s'éteigne la lumière

{au Refrain}

Jour après jour
On voit combien tout est éphémère
Alors vivons pendant qu'on peut encore le faire
Mes chers

{au Refrain}

merveilleuse chanson de Corneille 

14:22 Écrit par CELINE DURAND alais FANIDOLE dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Je viens... te faire un petit coucou,et prendre en même temps de tes nouvelles...
Tu disais sur mon blog que cela faisait déja 4ans que l'on se connaissait à travers le site TDAH,msn et ensuite par nos blogs...le temps passe si vite,...
Que cette amitié continue encore longtemps...
Gros bisous
mamachoupette

Écrit par : mamachoupette | 06/11/2007

Bonjour Fani Je te crie haut et fort que tu es une personne formidable;
Pourquoi se cacher pour te dire mon amitié.
Bisous Fani;
Duke

Écrit par : DUKE | 06/11/2007

Les commentaires sont fermés.